L’art du packaging

Le packaging désigne normalement l’emballage extérieur ou le conditionnement visible du produit. Mais la notion de packaging sous entend également la prise en compte de la fonction de communication, de vente et de séduction exercée par l’emballage dans le lieu de vente et éventuellement après l’achat. Car le « packaging » désigne l’ensemble des caractéristiques d’un emballage, pas uniquement son apparence. Le packaging est une étape essentielle de la stratégie commerciale et de communication (marketing) d’une entreprise pour son produit : il fait l’objet d’études poussées – études qualitatives, études d’eye tracking, panoramas de tendances, analyses socio-ethno-culturelles, benchmarks… Il demande des compétences particulières et très pointues.
Le fait que ce terme anglo-saxon soit utilisé tel quel en français est révélateur de la difficulté de lui trouver une traduction satisfaisante. Il regroupe avantageusement quatre notions, sans pour autant permettre de les décrire précisément de manière individuelle : le conditionnement, l’emballage, le design d’un produit et ses propriétés fonctionnelles.
En France, on considère que le packaging se réfère davantage à l’apparence, confiée à un designer. Il permet la reconnaissance du produit en le rendant plus visible et attrayant dans les lieux de distribution (supermarchés ou petits magasins).

Le packaging :
• constitue une référence, couleur, forme, format, qui révèle le contenu du produit ;
• fournit des informations : composition, mode d’emploi, limites de consommation, dangers ;
• est utilitaire : ergonomie, stockage adéquat ;
• est doté de fonctions techniques : refroidir ;
• s’attache à un positionnement.

Voici quelques exemples de packagings particulièrement réussis (les packagings de bouteilles de vin auront droit à un article séparé) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *